Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

Histoire

L'ES Pornichet Basket, par son ancienneté et son importance dans la vie sociale de la commune, est devenue une institution à part entière avec ses heures glorieuses et ses moments de doute.

 

Deux décennies de gestation

Sous l’égide du patronage Jeanne d’Arc, quelques jeunes de la commune, en septembre 1940, décident de créer une équipe de basket. Les matches se déroulent alors en plein air sur un terrain en terre battue, au square du Bois-Joli. Avant chaque match, il faut retracer le terrain à la chaux.
Les joueurs se changent à l’école St Jean avec un seul robinet d’eau froide pour retirer la boue des maillots. Les déplacements se font à bicyclette pour La Baule, Le Pouliguen, St-Brévin et Paimboeuf et chemin de fer pour Savenay.

Durant la seconde guerre mondiale, les effectifs, gonflés par les réfugiés nazairiens, permettent la mise en place, au sortir de la guerre, de 2 équipes masculines et d’une équipe féminine. Sous l’égide d’Albert Paris, un personnage actif de la vie locale, le basket reprend sa croissance.

L’équipe seniors masculins gravit peu à peu les échelons du championnat et se retrouve en excellence départementale, mais une situation financière délicate oblige, au début des années cinquante, la Jeanne d’Arc de Pornichet a cessé ses activités sportives.

Les passionnés du basket profitent des activités à Pornichet de l’Association Sportive de l’Electricité et du Gaz (ASEG) pour continuer à jouer. En 1960, trois équipes de jeunes viennent s’ajouter à l’équipe seniors. Mais en 1962, l’ASEG cesse toutes ses activités et les dirigeants pornichétins obtiennent l’autorisation de la municipalité d’intégrer l’Entente Sportive de Pornichet.

25 ans de croissance régulière

Dès 1964, le club se développe et passe de 39 licenciés en 3 équipes à 95 licenciés en 8 équipes. Les installations sportives s’améliorent avec le goudronnage et l’éclairage du terrain du Bois-Joli. Un point d’eau est installé, une cabane en bois démontable sert de vestiaires.

Le 4 avril 1971, l’ES Pornichet Basket basket dispute sa 1ère rencontre dans une salle. Les facilités offertes par cette salle permettent le développement du basket à Pornichet. Cette même année, 12 équipes masculines et féminines sont engagées dans les différents championnats annonçant la montée en puissance du basket comme un sport majeur de la vie locale.

En 1976, l’ES Pornichet Basket connait sa première génération dorée avec une équipe de Benjamines qui avec 33 victoires sur 34 matches termine championnes départementales et finalistes régionales. Ces joueuses brilleront en minimes et cadettes, elles atteindront même les 16èmes de finales de la coupe de France juniors (1982).

En 1977, les seniors masculins deviennent champions départementaux, et montent en "honneur région", imités deux ans plus tard par les seniors féminines.

Dès 1982, l’école de basket lancée par Guy Pelon permet d’initier et de former de nombreux jeunes de qualité que l’on retrouvera plus tard en minimes, cadets et seniors. Les jeunes formés au club constituent le noyau dur des équipes représentatives de l’ES Pornichet Basket.

En 1984, l’effectif dépasse les 200 licenciés, mais les seniors féminines redescendent à l’échelon départemental. Il faudra attendre 1993 pour les retrouver au niveau régional.

Une période de stabilisation

L’évolution de la demande sportive incite la municipalité à agrandir le site de Prieux pour en faire le poumon du sport pornichétin. Le 1er janvier 1994, le complexe sportif Guy Aubry ouvre ses portes, permettant l’augmentation du volume des entrainements.

Durant les années 1990 et 2000, le club doit s’adapter aux évolutions de la société, marquée par le déclin du bénévolat, l’augmentation de l’offre sportive et culturelle… Les effectifs se maintiennent cependant autour de 250 licenciés avec des équipes seniors qui évoluent régulièrement au niveau régional et  une mixité qui demeure.

Symbole d’un club à la recherche d’un nouveau souffle, les seniors masculins descendent au niveau départemental, en 2012, après 17 années au niveau régional. Mais, dans le même temps, comme un symbole d’un renouveau en cours, le travail à la base paie avec l’obtention du titre départemental 2012 pour les Benjamins, entrainés par Frédéric Raffray.

La carte Jeunes

Malgré des ressources bénévoles limitées et la perte de la rémunératrice buvette de l’hippodrome, les dirigeants de l’époque multiplient les initiatives évènementielles (match de présaison d’équipes de Ligue Féminine, accueil des finales du Tournoi Inter Ligues 2012) et organisationnelles en cherchant à relancer les équipes Seniors grâce à une entente durant 2 saisons avec l’ASC Escoublac, qui permettra une brève remontée au niveau régional pour les Seniors Masculins. Une nouvelle dynamique est bel et bien enclenchée.

La formation des jeunes devient la priorité du club. Intégration de nouveaux techniciens, augmentation des volumes d’entrainements pour toutes les équipes jeunes grâce au gymnase du lycée Grand Air puis à l’ouverture de la salle des sports de l’hippodrome (2018), renforcement des exigences sportives, augmentation des ressources avec un retour de la buvette de l’hippodrome… les fondations sont coulées pour permettre au club de s’affirmer dans un environnement toujours plus concurrentiel et une attente des familles toujours plus forte.

Dés 2014/15, Cadets et Benjamins haussent leur niveau pour jouer au niveau régional. La saisons suivante 4 équipes masculines (U15, U17, U20 et Seniors) évoluent au niveau régional, les U13 et les U15 filles accèdent à la Départementale 1. Le travail de fond est remarqué par les instances départementales qui décernent en 2015 le label d’or pour l’école de basket.

La saison 2016/17 est à bien des égards historiques puisque le club décroche pas moins de 7 bannières. La coupe et le championnat départemental pour les U13 masculins entrainés par Yoann Beaurepaire, le titre de champion Grand Ouest pour les U15 masculins dirigés par Maxence Legal qui décrochent un improbable 20 victoires sur 20 matchs gagnés, le titre de champion des Pays de la Loire pour les U20 masculins entrainés par Williams Zonzon et, enfin la coupe et le championnat départemental pour les Seniors masculins dirigés par Yann Bartolomé. Cette saison, en tous points exceptionnelles, se soldent par l’obtention par la Fédération Française de Basket-Ball de du label Club Citoyen.

La saison 2018/19 constitue un moment fort dans l’histoire du club avec la sélection de 4 équipes de jeunes garçons au niveau régional (U13, U15, U17, U20) et des U20 Filles en Elite départementale. Avec 317 licenciés, un record, 23 équipes, un groupe Loisirs Femmes et un groupe Baby-basket,  l’ES Pornichet Basket est aujourd’hui le club formateur de référence pour le basket masculin dans l’ouest du département et a plaisir à voir ses joueurs et joueuses intégrées des sélections départementales, régionales ou des centres de formation.

Cette exigence constante alliée à la volonté de favoriser un éveil à une citoyenneté active vaut à l'ES Pornichet Basket de se voir attribuer, en mai, par la FFBB, le très recherché label d'ecole française du Mini-Basket.

 

Les Présidents de l’ES Pornichet Basket

1964 – 1999 : Jacques Debray

1999 – 2002 : Gilles Goderiaux

2002 – 2005 : Daniel Ricard

2005 – 2011 : Christian Menez

2011 – 2014 : Mickaël Coupé

Depuis 2014 : Sylvain Laurent